Les mannequins dans les années 1940 VS les mannequins aujourd’hui

Les critères de beauté chez la femme n’ont jamais été aussi stricts qu’aujourd’hui. Et malheureusement, plus le temps passe, plus les choses évoluent, pas toujours dans le bon sens !

Le monde devient tellement fou que la plupart des mannequins que l’on voit dans les magasines n’existent même pas, puisqu’elles sont très souvent photoshopées…
Pourtant, ça n’a pas toujours été comme ça. Voici l’exemple des miss américaines entre 1935 et 1945 ! Vous allez voir, ça change…

Commençons par regarder la photo des finalistes à l’élection Miss America de l’année 1945, qu’est-ce qui vous saute au yeux ? Déjà, aucune d’entre elles n’a de « thigh gaps », cette nouvelle mode venue justement des USA, qui consiste à ce que les deux cuisses ne se touchent pas. Le concept est paraît-il devenu un idéal de beauté, mais participe aussi à l’amaigrissement contine des mannequins. En bref, il y a de quoi s’inquiéter…

Deuxième chose que l’on peut remarquer, ces femmes sont beaucoup plus naturelles que nos égéries actuelles. En effet, depuis plusieurs décennies maintenant, les règles ont changé, à tel point que beaucoup de modèles sont devenues très minces, trop minces, maigres, trop maigres… Mais où va-ton ? Regardez les femmes sur ces photos, elle sont magnifiques, naturelles, et on pourrait les croiser dans la rue. La vraie beauté n’a pas besoin d’artifices pour exister !

Continuons avec une autre photo qui date de la même année. Il s’agit là de Bess Myerson, Miss New York, lors de sa victoire à Miss America. Une fois encore, pas de « thigh gaps », pas de maquillage à outrance (mis à part du rouge à lèvre). Finalement, une très jolie fille, avec des formes, humaine, au naturel, et ça fait plaisir à voir !


Ici, Rae Evelyn Crist Smith, un candidate au titre national en 1945 :

Sur la photo suivante, on peut voir Marilyn Buferd, gagnante de Miss America 1946 remettre la couronne à Barbara Jo Walker. Une fois de plus, même constat. Les femmes sont belles, pas besoin de les changer pour ça !


Marilyn Meseke, élue Miss America en 1938. Rien à dire :

Et enfin, en 1935, 11 des 15 finalistes à l’élection paradent sur le podium face au juge :

Et si il était de redescendre un peu sur Terre avec nos prétendus idéaux de beauté ?Plus les années passent, plus les mannequins sont minces, aujourd’hui certaines sont même à la limite de l’anorexie !

Jusqu’où va-t-il falloir aller pour que tout ça revienne à la normale ?



Add Comment