9 choses fascinantes et méconnues à savoir sur les corbeaux, ces magnifiques oiseaux qui souffrent malheureusement d’une mauvaise réputation…

Les corbeaux sont des créatures qui titillent notre imagination. Ces beaux oiseaux au plumage d’un noir ténébreux et au regard perçant sont présents dans bon nombre de légendes, et sont depuis bien longtemps associés à de sombres présages.

C’est cet être qui susurre « Jamais plus » dans le célèbre poème d’Edgar Allan Poe, traduit par Baudelaire. C’est lui qui signe, de sa plume trempée dans le sang, les lettres funestes et les menaces de mort. C’est lui, la sourde menace qui plane au-dessus des têtes dans le film glaçant « Les oiseaux » d’Hitchcock. Ami entends-tu — c’est lui, qui débarque en vols noirs sur nos plaines… C’est lui, l’oiseau des sorcières, le familier du diable, que l’on crucifiait jadis aux portes des maisons, afin d’exorciser le mal.

Bref, le corbeau a un sacré réputation qui lui colle à la peau, et qui lui a d’ailleurs valu d’être pendant longtemps persécuté par les humains.

 

Oui, le corbeau fascine, le corbeau effraie, et pourtant, bien des choses sont méconnues à propos de cet oiseau à la fois remarquable, magnifique et mystérieux. Déjà, il faut savoir que l’on regroupe sous le terme « corbeau » toutes les espèces du genre corvus telles que les corneilles, freux, choucas, et bien sûr le Grand Corbeau, superbe oiseau qui peut faire 1 mètre d’envergure et qui est devenu rare en France après avoir été décimé par l’homme.

Comme les 9 vies des chats, voici 9 faits fascinants et peu connus à propos de ces oiseaux !

1. Les corbeaux sont parmi les animaux les plus intelligents.

De tous les oiseaux, il s’agit de ceux qui ont le cerveau le plus développé… Et niveau intelligence, ils n’ont rien à envier aux chimpanzés ou aux dauphins ! On considère que les corbeaux ont l’intelligence d’un enfant de 2 à 5 ans. Le bien nommé 007, un corbeau élevé en captivité et particulièrement intelligent, a réussi à résoudre un puzzle très complexe, divisé en 8 étapes et nécessitant entre autres l’emploi d’objets comme outils… Pour vous donner une idée, ce test est l’un des plus difficiles soumis à un animal dans le cadre d’une expérience, et bloquerait par exemple un chimpanzé ou un jeune enfant humain !

Dans la nature, plusieurs éthologues ont rapporté avoir vu des corbeaux utiliser des outils comme des branches pour faire certaines choses. On a aussi vu des corbeaux sauvages pousser des pierres sur des personnes essayant de grimper jusqu’à leurs nids, voler du poisson en tirant la ligne d’un pêcheur, et on a même vu certains individus particulièrement espiègles et malins faire les morts à côté de la carcasse d’un animal… Pour effrayer les autres, et pouvoir se régaler ensuite tous seuls d’un délicieux repas !

De même, on observe assez fréquemment que les corbeaux ont recours à la feinte ou au bluff. Par exemple, si un corbeau sait qu’un autre corbeau l’observe tandis qu’il cache de la nourriture, il peut très bien faire semblant de déposer la nourriture à un endroit, pour ensuite la cacher autre part.

 

2. Les corbeaux peuvent parler et imiter la voix humaine

En captivité, certaines espèces de corbeaux peuvent apprendre à parler, mieux qu’un bon nombre de perroquets. Ils peuvent aussi imiter d’autres bruits, tel que le moteur d’une voiture, la chasse d’eau des toilettes, des bruits d’animaux et reproduire les chants d’autres oiseaux.

Dans la nature, certains corbeaux peuvent imiter les cris des loups ou des renards… pour les attirer vers des carcasses d’animaux morts qu’ils ne sont pas capables d’ouvrir seuls. Une fois que le renard a ouvert la carcasse et qu’il a fini de manger la partie qui l’intéresse, le corbeau peut venir et se régaler. On est bien loin de la fable de La Fontaine…

3. Le corbeau a toujours fasciné les hommes… En bien, ou en mal.

En même temps, ce n’est pas vraiment étonnant lorsqu’on voit ce grand oiseau noir, au regard intense et plein d’intelligence, qu’il ait fasciné et effrayé des générations d’hommes… Pour certaines cultures, notamment les cultures européennes, judéo-chrétiennes ou islamiques, le corbeau est l’incarnation du mal, un signe de mauvais présage. Malheureusement, cette superstition lui vaudra d’être chassé, abattu, persécuté par les hommes et d’être cloué aux portes. Dans certains pays européens, les corbeaux sont l’incarnation des âmes damnées, voire de Satan lui-même, quand ils ne sont pas tout simplement des sorcières métamorphosées. Pour les Musulmans, le corbeau est surnommé le « fils du malheur » et c’est lui qui montre à Caïn comment enterrer son frère Abel qu’il a assassiné.

Mais le corbeau n’est pas juste un oiseau de malheur ! Pour les Amérindiens, le Grand Corbeau est au contraire l’oiseau créateur, responsable de la création du monde. Il est le protecteur des humains, et leur aurait apporté le soleil, la lune, les étoiles, l’eau et le feu. Dans la mythologie Nordique, deux corbeaux sont assis sur les épaules du dieu Odin et lui rapportent tout ce qu’ils voient et entendent. Et du Tibet à la Grèce Antique, le corbeau est le messager des dieux…

4. Les corbeaux sont extrêmement joueurs et malins… Et ils se font des blagues entre eux.

Un autre trait qui prouve la très grande intelligence de ces oiseaux, c’est qu’ils sont très espiègles ! On a vu des corbeaux au Canada et en Alaska qui utilisent les toits enneigés des maisons comme toboggans pour glisser… Ou encore en train de dévaler des collines enneigées en faisant des roulés-boulés !

Ils jouent souvent avec d’autres animaux en les provoquant puis en s’envolant juste avant d’être attrapés. Et surtout, certains corbeaux font des jouets — un comportement animal extrêmement rare, surtout dans la nature — en utilisant des bouts de bois, des pommes de pin, des balles de golf, ou encore des cailloux pour jouer entre eux ou tous seuls.

5. Les corbeaux font des trucs vraiment bizarres avec les fourmis

Il arrive aux corbeaux de prendre des bains de fourmis, un phénomène étrange appelé « formicage » et partagé par d’autres espèces d’oiseaux, tel que le geai bleu ou le merle. L’oiseau se jette toutes ailes déployées dans une fourmilière, obligeant ainsi les insectes affolés à secréter de l’acide formique pour se défendre.

Ce comportement singulier reste peu connu et mal compris jusqu’à aujourd’hui : certains ornithologues pensent que l’oiseau cherche ainsi à profiter d’un insecticide et fongicide gratuit, l’acide formique tuant les tiques et autres parasites du plumage. D’autres pensent que cela agit comme l’effet d’une drogue sur eux.

6. Les corbeaux communiquent par signes

Il se trouve que les corbeaux font entre eux des signaux non-vocaux extrêmement sophistiqués. Alors que la majorité des oiseaux communiquent vocalement (en chantant ou en piaillant) pour s’envoyer des informations simples (défense du territoire ou parade nuptiale), les corbeaux sont capables de faire des gestes pour communiquer, comme une sorte de langue des signes.

Et leur système de communication est incroyablement complexe, et même relativement proche du langage corporel humain, dans une certaine mesure. Ainsi, les corbeaux peuvent pointer quelque chose du bec pour indiquer quelque chose à un de leurs congénères, exactement comme un humain le ferait avec son index. Ils peuvent aussi incliner la tête, s’ébrouer et faire des mouvements saccadés… et même se saisir d’un objet et le maintenir en l’air pour capter l’attention d’un autre corbeau !

7. Les corbeaux sont extrêmement adaptables

Du point de vue de l’évolution, il faut croire que les corbeaux ont toutes les cartes en main ! Ils sont capables de vivre dans une grande variété d’habitats, de la neige au désert en passant par les montagnes ou encore les forêts. Leur régime alimentaire est omnivore et très varié : ils peuvent consommer du poisson, de la viande, des graines, des fruits, des carcasses d’animaux, et de déchets.

Autre atout : ils font aussi d’excellents voleurs, et savent mieux que quiconque comment distraire un autre animal pour lui subtiliser sa nourriture. Ils ont très peu de prédateurs et peuvent vivre très vieux : jusqu’à 40 ans, ce qui est énorme pour un oiseau !

8. Les corbeaux sont capables d’une grande empathie pour les autres

Eh oui ! Derrière cet « oiseau de malheur » méchant et diabolique se cache sans doute l’un des animaux les plus sensibles de la terre. Malgré leur nature joueuse et espiègle, malgré leur tendance à se faire des blagues entre eux, ils sont aussi capables d’une grande empathie. Lorsqu’ils se disputent et qu’ils en viennent à se battre, que ce soit pour jouer ou de manière plus sérieuse, certains corbeaux viennent ensuite réconforter et consoler le vaincu, comme pour se réconcilier.

Ils sont aussi capables de se souvenir des oiseaux qu’ils aiment bien, et répondront de manière amicale à certains de leurs congénères, et se souviendront d’eux même plusieurs années après les avoir rencontrés. De même, ils répondront de manière négative à leurs ennemis et de manière suspicieuse et méfiante aux corbeaux qu’ils ne connaissent pas encore. Ce sont des animaux très sociaux, et en dépit de la mauvaise réputation qu’on leur colle au dos, ils sont capables d’une grande empathie.

9. Quand ils sont ados, les jeunes corbeaux quittent leurs parents pour traîner dans des gangs de jeunes

Comme les inséparables, les corbeaux se mettent en couple pour la vie, et vivent par deux dans un territoire bien défini. Quand leurs petits atteignent l’âge de l’adolescence, ils quittent le cocon familial, se détournent de leurs parents et rejoignent des « gangs », comme dans les pires cauchemars de n’importe quelle maman humaine ! Ces groupes de jeunes oiseaux vivent, traînent, se chamaillent, mangent et dorment ensemble, jusqu’à ce qu’ils s’accouplent et trouvent leur partenaire pour la vie.

Fait intéressant, la période de l’adolescence semble être un moment particulièrement stressante dans la vie d’un corbeau. Les scientifiques ont relevé un taux d’hormones liées au stress beaucoup plus importantes dans les déjections des jeunes corbeaux que dans celles des adultes en couple. Qui a dit qu’il était facile tous les jours d’être un jeune ado rebelle ?



Add Comment